Fontevraud Tous nos sites

Le Magazine

François Delarozière, de l’âme dans La Machine

Share on Facebook88Tweet about this on TwitterGoogle+0share on Tumblr0
Le créateur des Machines de Nantes revient à Fontevraud le 4 juin présenter sa nouvelle œuvre : la maquette du temps. Cette surprenante maquette-machine construite en acier et en aluminium bruts, reproduit toute l’Abbaye Royale de Fontevraud pour la mettre en mouvement. Rencontre avec l’artiste.

 

Un univers poético-mécanique

Sous les nefs des anciens chantiers navals de Nantes, il dirige la compagnie La Machine. François Delarozière est ainsi un créateur que l’on associe volontiers à un environnement très urbain. Il a notamment cosigné l’incontournable Grand Éléphant, qui attire à Nantes des touristes toujours plus nombreux. L’univers poético-mécanique développé par ce natif de Marseille séduit un public de plus en plus large.

Long-Ma
Copyright photos de Long-Ma, le cheval dragon : Stephan Muntaner et Emmanuel Bourgeau

En mouvement, de Nantes à Pékin…

Nantais, Delarozière l’est certainement, au moins de cœur. Mais, c’est surtout un homme « en mouvement », à l’instar de ses machines qui parcourent le monde. Il revient tout juste de Pékin, où il a livré sa dernière création, l’imposant cheval-dragon Long-Ma célébrant le 50e anniversaire de la réouverture des relations diplomatiques entre la France et la Chine. Et il réfléchit en permanence à de multiples autres projets à réaliser aux quatre points cardinaux.

Inauguration de l'hôtel

…En passant par Fontevraud

Friches industrielles, œuvres monumentales pour environnement XXL… rien ne prédestinait François Delarozière à trouver en Fontevraud un terrain idéal pour ses innovations artistiques. D’autant plus qu’il déteste les lieux fermés : « Je refuse par exemple de travailler dans les parcs d’attraction, où la relation à l’émotion est faussée. Quand on y entre, on consomme du divertissement, et on sort de la vraie vie ».

C’est que Delarozière a une idée bien précise de ce qu’est Fontevraud : « Une ville qui a ses places, ses jardins, ses rues, son hôtel, sa cuisine, ses bars. Un espace à vivre. Je ne ressens pas l’Abbaye comme fermée sur elle-même malgré son passé ».

 

Symphonie et mécaniques

L’homme et son équipe ont déjà investi trois fois la cité monastique, en cinq ans seulement : avec la Symphonie Mécanique (un spectacle où l’on croise « une flûte à bec greffée à une cocotte-minute, un bureau magique avec des tiroirs qui claquent… »), le Dîner des petites Mécaniques (un repas servi par des machines, né à Fontevraud, qui a depuis été présenté jusqu’aux ateliers Hermès, à Paris) et, au printemps 2014, le Cocktail des Petites Mécaniques, pour l’inauguration de Fontevraud L’Hôtel. « Quand Fontevraud m’appelle, je réponds toujours présent. Pour quelqu’un qui doit inventer des choses, c’est un peu du pain bénit : un lieu chargé d’histoire, presque millénaire… ». Une histoire toujours en marche, où les mécaniques emplies d’âme de François Delarozière ont toute leur place.


La Maquette du temps sera inaugurée le 4 juin 2016 à l’occasion de La Cité Idéale en présence de François DELAROZIÈRE

François DELAROZIÈRE présente la Maquette du temps

En savoir +
Share on Facebook88Tweet about this on TwitterGoogle+0share on Tumblr0

Commentaires

commentaires