Fontevraud Tous nos sites

Le Magazine

Charlotte Vitaioli / De l’art dans son vin

Share on Facebook126Tweet about this on TwitterGoogle+0share on Tumblr0
Première lauréate de la résidence Festivini + Fontevraud La Scène, Charlotte Vitaioli a travaillé tout le mois de Septembre dernier dans les murs de l’Abbaye Royale, non loin des viticulteurs saumurois pour qui elle a imaginé étiquettes de bouteilles et affiches, sans renier son approche artistique décalée.
 

L’artiste en résidence

Une pièce sobre mais généreuse aux murs légèrement décrépits, qui semble avoir été préservée telle quelle dans l’Abbaye Royale. Depuis quelques semaines, des crayons feutres jonchent le sol, sous de grands dessins colorés, suspendus avec fil et pinces à linge. Nous sommes dans l’atelier de Charlotte Vitaioli, le temps de sa résidence d’un mois, pour laquelle elle a été sélectionnée parmi une soixantaine de candidats.

L’artiste plasticienne, formée aux Beaux-Arts de Quimper, est la première lauréate de la nouvelle résidence artistique Festivini + Fontevraud La Scène. L’objectif est triple : élaborer les étiquettes de la Cuvée Fontevraud 2016, imaginer une exposition pour l’Abbaye Royale, et dessiner les affiches de la prochaine édition de Festivini, ce joyeux et gourmand festival dédié à la culture du vin dans la région de Saumur.


Icônes Pop sur Tapisserie d’Aubusson

La jeune artiste de 29 ans a répondu à cette commande avec sa touche artistique très personnelle.

« Pour l’exposition, j’ai dessiné une grande tapisserie, que je vais faire tisser par la mythique manufacture d’Aubusson. J’y raconte une histoire en m‘inspirant du personnage d’Aliénor d’Aquitaine et de mes références puisées dans la culture pop ou le cinéma. Aliénor prend les traits de Judy Garland dans le Magicien d’Oz, et Richard Cœur de Lion, ceux de l’astronaute Neil Armstrong, qui est une sorte de chevalier des temps modernes. »

Le choix du matériau de base de la dessinatrice Vitiaioli (elle est aussi sculptrice et performeuse) n’est pas anodin : le crayon feutre.

« J’aime l’idée de rejouer la peinture avec un matériau « cheep », qui n’a pas l’histoire chargée de la peinture à l’huile. »

Les étiquettes dessinées pour les quatre vins de la Cuvée Fontevraud n’en sont que plus surprenantes, et subtilement poétiques : le cosmonaute Armstrong avec son casque en forme de bulle pour le pétillant, les chaussures écarlates de Judy Garland pour le rouge, une rhubarbe géante pour le blanc et, pour le rosé… un arc-en-ciel. Musique conseillée pour accompagner la dégustation ? Over the rainbow, le titre-phare du Magicien d’Oz, évidemment.


mag_couv270

Article à retrouver dans Fontevraud Le Magazine n°2

Interview, dossiers, infographies, focus sur l’Histoire, le patrimoine, la création, la gastronomie…
Le Magazine de l’Abbaye Royale de Fontevraud vous propose un autre regard sur la culture et l’art de vivre.
Commandez le gratuitement !


Le site de la résidence : www.festivini-fontevraud.fr

Share on Facebook126Tweet about this on TwitterGoogle+0share on Tumblr0

Commentaires

commentaires