Fontevraud Tous nos sites

Articles dans Histoire

Richard Cœur de Lion en trois mots

En 10 ans de règne, à Richard Cœur de Lion est entré dans la légende et il reste aujourd’hui le roi idéal par excellence. Retour en trois mots sur le parcours qui a nourri le mythe

Lire la suite →

Henri Manuel, portraitiste pour détenus

Lieu de détention mais aussi de rachat par le travail, la maison-centrale de Fontevraud accueille des condamnés jusqu’en 1963. Au fil des ans, plusieurs dizaines de milliers de détenus au statut pénal divers, droit commun ou politique, séjournent dans cette maison centrale. De ce passé, quelques photos nous sont parvenues.

Lire la suite →

La trahison d’Aliénor

En 1173, fatiguée des incartades de son mari et inquiète de voir son influence diminuer, Aliénor d’Aquitaine décide de soutenir ses fils qui se querellent avec leur père. Elle fait alors un choix qui lui coutera cher.

Lire la suite →

Le cheveu, ce mal aimé

Lorsqu’elles entrent à l’Abbaye pour mener une vie de recluse, les moniales se couvrent la tête et le cou d’une guimpe blanche, cachant leur chevelure. Plusieurs siècles plus tard, lorsque la vie pénitentiaire remplace la vie monastique, les condamnés sont alors tondus. Tantôt caché, tantôt rasé, petite histoire du cheveu à l’abbaye.

Lire la suite →

Stéphane Bern, le fou de la Reine

Homme de télévision et de radio, Stéphane Bern est venu en Août 2015 à l'Abbaye Royale de Fontevraud pour évoquer un sujet qui lui tient à cœur. « Aliénor d’Aquitaine, une rebelle au Moyen Âge », c’est le titre de cet épisode inédit de l’émission Secrets d’Histoire, tourné en partie à l’Abbaye, au printemps 2015…

Lire la suite →

Surveiller et punir : quand l’Abbaye devint prison

Le 3 Août 1814, la maison-centrale de Fontevraud s’ouvre, prête à recevoir ses 500 premiers condamnés : hommes, femmes et enfants. Au fil des ans, la prison accueille des détenus au statut pénal divers, droit commun ou politique. Après sept siècles de vie monastique, une nouvelle histoire s’écrit dans les murs de l’Abbaye de Fontevraud.

Lire la suite →

« J’ai cru épouser un roi et non un moine »

Le 25 juillet 1137, Aliénor d’Aquitaine épouse Louis VII le Jeune. La jeune reine est ambitieuse et capable d’influencer son mari, fou amoureux d’elle. Mais au fil des années l’entente du couple est soumise à rude épreuve, le fort caractère de la duchesse d’Aquitaine s’accordant mal avec celui de son époux.

Lire la suite →

Pourquoi Richard s’appelait-il « Cœur de Lion » ?

Moyen mnémotechnique à l’usage des chroniqueurs, les surnoms des souverains permettaient de les distinguer. Insistant d’abord sur une caractéristique physique, le surnom met ensuite en avant les valeurs morales, le tempérament ou un aspect du règne.

Lire la suite →